Samedi, 21 Octobre 2017

AMAGEPAfrican Marketing Global Empowerment and Projects
LA SIGNIFICATION DE PAQUES DANS LA VIE CHRETIENNE PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 08 Juin 2013 15:16

Jossy Vangu

Il y a plus de deux mois le monde chrétien célébrait le plus grand événement de la spiritualité chrétienne : la résurrection de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. En effet, à l’occasion de cette festivité, le monde chrétien commémore la victoire du Dieu rédempteur sur le péché et la mort, ainsi que la reconciliation de Dieu avec l’humanité en retablissant la relation, que nos premiers parents avaient brisée suite au péché, entre Dieu et l’Homme.

C’est pourquoi moi, Jossy VANGU, habitant le quartier résidentiel Salongo-Sud, No. B3j 608, commune de Lemba, à Kinshasa, RDC, j’ai le privilège de rapporter cette festivité de Pâques telle qu’elle s’était déroulée dans notre paroisse de Salongo, qui, de surcroît, porte le nom de La Résurrection. Plus d’un se demanderait pourquoi rendre compte de cet événement après deux mois.

 

C’est parce que la célébration pascale de cette année a eu un impact si puissant dans ma vie que son écho m’accompagne tous les jours en me rappelant : « Jossy, tu a été racheté par le sang de Jésus versé sur la croix ; et par sa mort et sa résurrection, Dieu le Père t’a libéré de l’esclavage du péché et de la mort, et t’a revêtu du droit d’être son enfant ».


La fête de Pâques est constituée de trois grands jours aussi appelés le « Tridum pascal ». Ils sont les suivants : le Jeudi saint, le Vendredi saint et le Samedi saint. Ces derniers sont couronnés par le grand jour de la résurrection, qui est tombé le dimanche.


1. Le Jeudi Saint : c’est le jour où Jésus institua deux sacrements qui sont l’Eucharistie et et l’Ordre.

a. Le sacrement de l’Eucharistie signifie la présence permanente du Seigneur Jésus au milieu de son Eglise à travers son identification avec le pain (comme son corps) et le vin (comme son sang) : « Ceci est mon corps, qui est donné pour vous...Cette coupe est la nouvelle allience en mon sang, qui est répandu pour vous » (Luc 22 :19-20). Ainsi, en mangeant de ce pain et en buvant de ce vin, chaque baptisé communie au corps et au sang de Jésus.


b. Le sacrement de l’Ordre signifie le service divin perpétuel institué par Jésus et qui s’identifie au sacerdoce de la Nouvelle Alliance et scellé en ces termes : « Faites ceci en memoire de moi » (Luc 22 :19). Il s’identifie également à l’épiscopat, qui est l’office des évêques qui consiste à diriger l’Eglise de Jésus Christ et à veiller à ce que l’évangile du Christ soit proclamé dans sa plénitude.


En plus, l’un des gestes les plus marquants du Jeudi saint fut le lavement des pieds des disciples par Jésus le Maître avant de les introduire au repas pascal. La plus grande léçon donnée par Jésus dans ce geste est éminemment politique : tout celui qui occupe une position d’autorité doit servir et non se servir ; il doit se faire le dernier de tous au lieu de dominer les autres. Ainsi dit-il : « Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous.


Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs » (Matthieu 20 :25-28). La cérémonie fut menée par l’officiant du jour, Monsieur l’Abbé Stanislas Kalanda, curé de notre paroisse. Jouant le rôle de Jésus, il lava les pieds de quelques paroissiens comme disciples, y compris mon grand-père bien-aimé, Jean-Louis Willy Vangu, devenu l’apôtre Jean.


2. Le Vendredi Saint : c’est le jour où les chrétiens commémorent la passion et la mort de notre Seigneur Jésus Christ sur la croix, à Golgotha. C’était sous le gouverneur romain, Ponce Pilate, et le roi Hérode. Il est dominé par le chemin de croix, que nous méditâmes à travers les rues de Salongo, notre quartier. A travers le chemin de croix, nous nous souvenons de la condition donnée par Jésus pour être son disciple et aller au Ciel : nous devons toujours porter notre croix, c’est-à-dire crucifier notre chair avec ses passions et ses convoitises.


3. Le Samedi Saint : Jésus descendit dans le séjour des morts pour réveiller les justes qui s’endormaient dans l’attente de la résurrection et les entraîner dans sa cohorte triomphale vers le Paradis. C’est la veillée pascale, l’attente de la libération spirituelle de l’humanité.


4. Le Dimanche : c’est Pâques. Jésus est rescussité d’entre les morts, neutralisant ainsi le pouvoir du péché et de la mort et guarantissant la vie éternelle à tout celui qui croit en son nom. En somme, la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ est le fondement de la foi chrétienne. A cette occasion, notre Paroisse de la Résurrection fut honorée par la présence de Monseigneur Timothée Budika, qui fut le principal célébrant de la messe.


En conclusion, pâques donne tout le sens à la vie de la personne humaine et à la marche des nations. Il nous rappelle que Jésus Christ est toujours présent au milieu de son peuple, son Eglise ; qu’il est à la porte du coeur de tout un chacun, prêt à lui accorder le salut éternel s’il l’ouvre à Lui en croyant en son nom ; qu’Il est la solution aux fléaux qui frappent les nations, si leurs dirigeants le reçoivent comme leur Seigneur et Sauveur (d’où son titre de Roi des rois) ; et que le dessein divin ultime est la restauration de l’univers en son sang.


{fcomment}

Mise à jour le Vendredi, 18 Avril 2014 14:54
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
Wholesale Jerseys Wholesale Jerseys Jerseys Wholesale Jerseys Wholesale Cheap NFL Jerseys Cheap Jerseys Wholesale NFL Jerseys Wholesale NFL Jerseys Jerseys Wholesale Cheap Jerseys NFL Jerseys Wholesale Jerseys Wholesale Wholesale Jerseys Coach Outlet Wholesale Jerseys Cheap NFL Jerseys Wholesale NFL Jerseys Wholesale NFL Jerseys Wholesale NFL Jerseys NFL Jerseys Cheap Jerseys Wholesale Wholesale NFL Jerseys Cheap Jerseys Jerseys Cheap Jerseys Wholesale Cheap Jerseys Cheap Jerseys Jerseys Cheap NFL Jerseys Cheap